Programme ECLAS

Mieux comprendre l’importance des vers de terre dans les sols de nos villes

Les vers de terre, autrement appelés Lombriciens, constituent la première biomasse animale dans les sols et sont des organismes clés dans le fonctionnement des écosystèmes. Sensibles aux modifications de l’environnement, ils sont considérés comme des bioindicateurs en milieux naturel et agricole et sont également susceptibles d’être des outils d’évaluation pertinents en milieu urbain. Cependant, encore très peu de données existent sur la biologie des sols urbains, et particulièrement des sols reconstitués par l’Homme dans le cadre d’aménagements paysagers. Le programme ECLAS, à travers des stages de recherche et une thèse CIFRE, se donne pour objectif de contribuer à l’amélioration des connaissances sur les communautés de vers de terre et leurs contributions aux fonctions des anthroposols reconstitués (fonctions relatives à l’eau et à la fertilité des sols notamment).

(Earthworm Communities, Landscape and Anthropic Soils)

Cette vidéo réalisée par Menestrel Productions présente le sujet des vers de terre en ville développé par le programme ECLAS.

Étapes du programme 

  1. Contribuer à un référentiel de données biologiques et pédologiques des Anthroposols
    (Sols fortement modifiés ou fabriqués par l’Homme) par 4 campagnes de terrain.

  2. Évaluer les contributions des vers de terre sur la qualité des aménagements paysagers (régulation eau, support d’espaces verts.

  3. Adapter les itinéraires techniques pour favoriser les lombriciens et les fonctionnalités des Anthroposols.

Les 3 étapes du Programme ECLAS

La thèse CIFRE

Jeanne Maréchal

Jeanne Maréchal

La thèse CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche), réalisée au sein du bureau d’études Sol Paysage, a débuté le 1er novembre 2018 à la suite deux campagnes de terrain préparatoires (printemps 2017 et 2018). La direction scientifique du projet de recherche est assurée par Daniel Cluzeau, enseignant-chercheur de l’Université de Rennes 1 et fondateur de l’OPVT (Observatoire Participatif des Vers de Terre), au sein du laboratoire ECOBIO. Le CEREMA est également partenaire scientifique du projet en apportant son expertise technique. La thèse est portée par Jeanne Maréchal, ingénieure diplômée de l’ENSEGID (Bordeaux INP), spécialisée en sciences du sol et de l’environnement. Elle rejoint l’équipe en octobre 2017 pour mettre en place les étapes du projet et assurer une campagne de terrain préliminaire au printemps 2018, en collaboration avec une étudiante AgroParisTech. Le projet donnera lieu à des publications scientifiques, documents de synthèse ainsi qu’à une soutenance de thèse fin 2021.

Devenir partenaire du programme

L’analyse des peuplements de vers de terre nécessite la connaissance des paramètres du sol.

Le diagnostic pédologique est en effet complémentaire à l’échantillonnage biologique car il assure la compréhension de l’écosystème dans son ensemble. Le croisement des données permet de rechercher les paramètres environnementaux impactant le plus les communautés lombriciennes.

En devenant partenaire du programme ECLAS, vous participez à un référentiel de données inédit en milieu urbain. Le financement de descriptions de profils de sol (via une ouverture de fosse à la pelle mécanique) ainsi que d’analyses physico-chimiques et microbiologiques (par un laboratoire spécialisé) complète les prélèvements de Lombriciens réalisés en collaboration avec l’OPVT (Observatoire Participatif des Vers de Terre).

Vous recevrez en contrepartie les données synthétisées et expliquées de chacune de vos parcelles investiguées. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à prendre contact par mail (jeanne.marechal@solpaysage.fr) ou par téléphone (06 73 67 77 95).

Le programme en version PDF

Pour les professionnels

Partenaires

Pour le grand public

Jeanne Maréchal